Description de la première convention

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Description de la première convention

Message par Maître Jarod Lem le Jeu 14 Juin - 19:41

Convention Star Wars
La convention Star Wars pré-revanche des Sith
Paris, mai 2005



Juste avant la sortie du dernier opus de George Lucas, une convention sur le thème de Star Wars eu lieu, à Paris, au Grand Rex les 13, 14 et 15 mai.

Chronique quotidienne...


Jour 1 : vendredi 13 mai 2005

Que serait la Saga de "La Guerre des étoiles" sans la musique de John Williams, le vétéran de la BO américaine ? C’est d’ailleurs par un hommage vibrant, aux notes connues entre toutes, que s’ouvre la première "Star Wars Reunion" au Grand Rex, mythique salle parisienne, à quelques jours de la sortie internationale de "La Revanche des Sith".


Il s’agit de la première convention européenne. Son déroulement à Paris doit énormément à Lucas Film -le magazine officiel- et à son rédacteur en chef (Londres et Berlin étant d’abord pressenties).
A 20 heures 30, nos GO, souhaitant nous mettre dans l’ambiance, avaient préparé un combat aux sabres laser. Ratage total !!! Renouvelé les deux jours suivants. Ce combat saboté est alors devenu la bonne blague de la convention et son fil conducteur. À chaque erreur technique (très nombreuses, cela dit), le public réclamait la bagarre.
Au moment du discours de remerciements aux sponsors et autres parrains de la manifestation (merci M. Mercantile), je me demande pourquoi je suis là, seule, au milieu d’une immense exaltation médiatico-financière. Toute cette agitation superficielle me laisse un goût amer. Au moment où je m’empare de mon cellulaire pour incendier mon rédacteur en chef de m’avoir poussée dans cet enfer, la mélodie se fait entendre. Peu à peu le bruit de fond devient lointain puis inexistant. Il ne reste que des notes, les sons merveilleux estompent le reste. Des images flottent alors devant mes yeux. Une tonalité évoque un personnage, interpelle un lieu, une bataille, une émotion. Un sentiment de paix m’envahit : je suis enfin au coeur d’une oeuvre que j’adore.
Maintenant, j’espère que le reste de la convention ainsi que le film que je verrai en avant-première dans la nuit de mardi à mercredi seront en accord avec cette immersion dans l’histoire.


Jour 2 : samedi 14 mai 2005

Le concert de la veille était tellement irréel que je n’en dormis pas de la nuit. J’ai rêvé de Tatouïne et de combats intergalactiques.
Malheureusement, la réalité reprend très vite le dessus. Le côté obscur de la force a dominé cette journée pluvieuse.
La journée commence par la diffusion de 7 à 8 minutes des moments forts de "La Revanche des Sith", déjà diffusées la veille. Ce fut d’ailleurs l’un des gros inconvénients de cette convention : les multiples diffusions des mêmes images, comme la bande-annonce.
À travers les images percutantes du film, le vrai moment extraordinaire de la journée, l’épisode III semble être le plus sombre émotionnellement, le plus dramatique. D’après ce que j’en ai vu, "La Revanche des Sith" semble réalisé pour que le spectateur soit sous pression permanente.
Immédiatement après, Rick McCallum, nous honore de sa présence pour une séance de questions-réponses assez anecdotiques.


Un intervalle temporel d’inactivité proche du néant de la longueur infinie d’une galaxie porte un sacré coup de massue à l’énergie et la joie matinales. Cet espace n’est pourtant pas perdu pour les vendeurs de toutes espèces : il est rempli de stands merchandising. Que le mercantilisme nous emporte !!! Quand la magie (la Force !!!) gagnera-t-elle ?!!!? Hein ?!!!? Tout est à vendre : objets de collection, autographes, photos. Le fan lambda ne sert-il donc qu’à ouvrir son portefeuille ?
L’après-midi se déroule alors à une lenteur accablante. Je suis alors projetée dans un colloque pour VRP animé par un présentateur en mouvement permanent. Nous avons même eu le droit à la séance de diapositives. Bref, on nous a bourré le mou avec des documentaires sur la fabrication des figurines (travail qui semble difficile et minutieux cela dit), les effets spéciaux et que sais-je encore. Je ne suis pas certaine que ces explications soient nécessaires. Certaines permettent cependant une certaine compréhension de l’évolution d’Anakin. Bref, j’ai craqué à 17 heures et suis partie avec un mal de tête épouvantable.
Seconde journée en demi-teinte donc : une partie formidable et l’autre beaucoup moins.

Steve Sansweet nous a présenté des documentaires portant sur "La Revanche des Sith"


Jour 3 : dimanche 15 mai 2005

Le dernier jour de cette rencontre commence très bien.
Le premier rendez-vous du jour est un entretien avec Warwick Davis. Sous le costume de l’Ewok Wicket, le comédien anglais, né le 03 février 1970 dans le Surrey, entame sa longue collaboration avec George Lucas en 1981 sur le tournage du "Retour du Jedi". Il n’avait alors que 11 ans. À l’origine, il doit interpréter un Ewok de second plan. Lorsque Kenny Baker tombe malade, Warwick Davis le remplace. Son jeu est si convaincant qu’il reprendra son rôle dans les deux films dérivés centrés sur les Ewoks, puis dans "Labyrinthe" (produit par George Lucas), avant d’incarner à 18 ans le héros du film "Willow" (1988) de Ron Howard que George Lucas produit et écrit. Il fera deux apparitions dans "Star wars : épisode I - La Menace fantôme", en costume et en humain.
Son arrivée dans la salle est acclamée par un public en délire (standing ovation, tout de même !!!). Il répond à toutes les questions avec une gentillesse et une simplicité incroyables. Puis, il nous présente un court-métrage "Le Retour de l’Ewok" réalisé en 1981, l’année de tournage du "Retour du Jedi". C’est vraiment très drôle. Les séquences de ce court-métrage inachevé ont été réalisées grâce à la complicité de l’équipe, Georges Lucas compris, pendant les pauses. Pour la première fois depuis le début de cette réunion, l’entretien tient vraiment de la conversation amicale plutôt que de la langue de bois. Le moment est réellement magique. On sent enfin que le public de fans n’est plus bridé par la volonté de perfection des organisateurs.


Ensuite, nous avons le droit à une séance de doublage avec Roger Carel, la voix française de C3-PO (mais aussi de Porcinet, l’ami de Winnie l’Ourson, entre autres). Alors là, l’éclate totale. Un karaoké géant est organisé. Le public voit la séquence originelle d’un des films de la saga. Puis Roger Carel change sa voix en fonction des fausses répliques qui défilent à l’écran. Darth Vador avec la voix de Porcinet est un moment unique à ne pas manquer !
De plus, un fan déguisé en jeune Jedi monte sur scène pour donner la réplique à Roger Carel. À son sourire, je peux affirmer sans trop me tromper que cet instant restera dans son cœur.
C’est vraiment dommage que ce genre de moments soient si peu nombreux.



Enfin, pour ma part, j’ai terminé par une séance de questions-réponses avec Martin Rézard (un Français travaillant à ILM !!! Vive nous !!). Nous avons regardé un documentaire sur le changement du masque de Darth Vador. D’asymétrique lors des épisodes IV, V et VI, il devient symétrique. Cependant, je trouve tout de même indécent de vouloir changer ce masque (même si la différence à l’oeil est minime). Je suis complètement fascinée par le travail colossal de tous ces hommes et femmes que nous ne connaissons pas ou peu. Tous ces artisans travaillent aussi pour notre plaisir.
La remarque négative de cette convention va aux organisateurs. Ils veulent tout contrôler, tout programmer afin que cela soit parfait. La spontanéité n’est donc pas de mise. De plus, les problèmes techniques sont constants. Coup de blues aussi : les mêmes teasers sont diffusés à plusieurs reprises...


Cécilia Jamart












_________________
On recherche : Rédacteur (5), Designer(1), Modérateur de Jeu, codeur, modérateur.
avatar
Maître Jarod Lem
Adore HY
Adore HY

Nombre de messages : 641
Age : 37
Date d'inscription : 14/10/2005

Holo Pass (carte identité)
Faction: Ordre Jedi
Grade:
10/10  (10/10)

Voir le profil de l'utilisateur http://holocron-yoda.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum